Infrastructures pour trolleybus :

Voici les différentes infrastructures mecaniques permettant d'exploiter le réseau trolleybus dans la cité phocéenne.

Aiguillage :

Permet au conducteur de changer de direction. Pour aller tout droit le conducteur appuie sur la pédale de frein, mais si il doit changer de direction, le conducteur accélère et ainsi ça envoie du courant et actionne l’aiguillage.





Les attaches et les supports des lignes aériennes :

Voici toutes les attaches que l’on peut trouver sur les lignes aériennes marseillaises ainsi qu’un modèle de support.





Les attaches pour virage :

Elles servent à diriger les lignes aériennes vers une autre direction.





Les croisements de lignes :

Il y a ceux qui sont perpendiculaires, ceux en obliques et ceux où une ligne passe au dessus de l’autre pour cause de fin de ligne.





L'entonnoir :

L’entonnoir permet au trolley de rempercher automatiquement en mettant les perches directement sur les lignes aériennes.
Cet équipement était présent sur la ligne 54 sur la Rue de Rome en direction des Catalans et le Bd Baille en direction de Saint Pierre, car la ligne aérienne n'a pas été posé sur la place Castellane. Cette situation a duré pendant des années, jusqu'à ce que le Bd Baille et la Rue de Rome soient raccordés. Il y en a avait un second sur la ligne 81 au début de la Canebière, en direction de Saint Just, car la ligne aérienne fut coupée, entre le Quai de la Rive Neuve et la Canebière, pour cause de travaux.





Les isolateurs :

Ils servent à découper le réseau bi-filaire en plusieurs sections d’alimentations, de part et d’autre de cet isolateur du courant est injecté.





Feu anti-croisement :

Sur la ligne 55 fut installé sur plusieurs centaines de mètres, un feu anti croisement, pour éviter que deux trolleybus ne se croisent. Il y avait un feu au bout du Bd Tellène, avant d'attaquer le Ch du Roucas Blanc, celui dans l'autre sens -photo ci-contre- à au hauteur du Terrail. Les feux étaient en position verte, lorsqu'un trolleybus franchissait l'un des feu, l'autre passait au rouge.





Autres infrastructures :

Les "inclassables", tout ce que l’on peut trouver sur le réseau bifilaire.
- Photo 1 -> fin de ligne
- Photo 2 & 3 -> informations diverses suspendues aux lignes aériennes.
- Photo 4 -> lorsque la distance entre deux attaches est trop longue on trouve ceci pour garder le même écartement entre les deux lignes.
- Photo 5 -> installation permettant de faire passer les LAC sous un pont.





Triangle de retournement :

Lorsqu’il est impossible d’établir une boucle de retournement à un terminus, on installe un triangle de retournement. Cette installation, composée de deux aiguillages et d’une suspension de ligne aérienne en forme de triangle, permet au trolleybus de repartir en sens inverse après avoir manoeuvré à reculons.
Les aiguillages sont talonnés, ils ont toujours la même position donnant ainsi la direction à suivre aux perches. C’est une manoeuvre délicate parce que les lignes sont soumises à une pression des perches. Les dépercharges furent fréquents avec les ELR, VCR et CS 60, mais avec l’ER 100, ils étaient devenus rares.

La photo ci contre montre le triangle de retournement de la ligne 80 (avant lignes 63 et 63) à l’Eglise d’Endoume. Deux autres terminus de ce type existaient comme celui d’Endoume : les terminus de Vauban (57, 57, 59) et de Bompard (61 et 61).
Le terminus Vauban n'existe plus, la ligne 57 étant prolongée à Vauban la Poste, lors de la cessation de l'exploitation trolleybus. Les terminus Endoume et Bompard, sont toujours actifs, sans trolleybus, mais continuent de se retourner en utilisant cette manœuvre.




Cliquez pour agrandir

Pour l'ouverture du site, nous vous proposons le seul Citaro GC2 en livrée métropole, aperçu sur la ligne 35, aux Bassins de Radoub.


Nous suivre sur les réseaux sociaux


Venez discuter et donnez votre avis sur le forum des transports marseillais

Association de sauvegarde de véhicules anciens marseillais

Forums de discussion sur les transports en communs de France et de Navarre.